LE TON DORÉ

L'un des très rares pianos 100% allemands d'aujourd'hui et connu pour sa «sonorité dorée», le piano Blüthner est le «poète parmi les pianos».

La qualité de chant unique du registre supérieur, qui découle de l'utilisation de la méthode de cordage brevetée Blüthner Alliquot, a conduit Peter Tchaikovsky à s'exclamer: «Bluthner est la perfection du son.»

160 ans de savoir-faire artisanal ont profité à de nombreuses cours royales d'Europe, dont Sa Majesté la Reine d'Angleterre, des compositeurs et pianistes célèbres tels que Sergei Rachmaninof et Franz Liszt, ainsi que des artistes célèbres tels que les Beatles et Andrew Lloyd Webber, qui en possède 12 Pianos Blüthner.

Modèles Blüthner Classic

Les pianos à queue et droits Classic Model de Blüthner sont fabriqués en Allemagne par la société familiale Blüthner. La tonalité d'or distincte des pianos Blüthner est née de 150 ans d'évolution du design.

 

Les innovations de Blüthner ont introduit une table d'harmonie nettement incurvée qui garantit une stabilité à long terme au piano ainsi que le système breveté Aliquot. Ce développement, établi en 1872, a vu une quatrième corde supplémentaire attachée au chevalet dans la section des aigus du piano et positionnée de manière à ne pas être frappée par les marteaux. Au lieu de cela, son son est entendu par une résonance sympathique lorsque les autres cordes sonnent, créant le son chaleureux et romantique distinctif de Blüthner.

 

 

DSC_7142_DxO.jpg

Blüthner Supreme Edition

L'intérieur de ces instruments est construit selon le même étalon-or que l'édition Bluthner Classic. Quel que soit l'instrument de cette collection qui convient à votre style, chacun représente le meilleur de la fabrication de pianos: construction magistrale, la meilleure qualité des matériaux, une large plage dynamique, une touche réactive et un savoir-faire supérieur. Cette série s'adresse au connaisseur qui recherche non seulement un instrument magistral, mais aussi une œuvre d'art.

bluthner artists final.jpg
65411050_216129026024844_185072798907745
Sophia Liu Bluthner Wall Poster fr.jpg

"Les pianos Blüthner peuvent vraiment chanter, ce qui est la chose la plus merveilleuse que vous puissiez dire à propos d'un piano." Martha Argerich - un artiste d'origine argentine

"Les pianos Blüthner peuvent vraiment chanter, ce qui est la chose la plus merveilleuse que vous puissiez dire à propos d'un piano." Martha Argerich - un artiste d'origine argentine

Pour chaque fabricant de pianos, la chance de collaborer avec les artistes de son époque et d’entendre leur instrument sous les doigts d’un maître est un des plus grands privilèges. L’instrument choisi devient à son tour la voix et la source d’inspiration de l’artiste qui l’a choisi. C’est le son si unique et captivant du Golden Tone qui a permis aux Blüthner d’être l’objet d’adoration de plus grands compositeurs et musiciens du monde et ce, à travers plusieurs générations.

Parmi les plus renommés des pianistes Blüthner, nous retrouvons : Willhelm II, l’Empereur Franz Joseph I, Johannes Brahms, Gustav Mahler, Liberace, Béla Bartók, Claude Debussy, Dodie Smith, Max Reger, Richard Wagner, Johann Strauss, Pyotr Ilyich Tchaikovsky et Dmitri Shostakovich

Sergei Rachmaninov a dit un jour:

 

«Il n'y a que deux choses que j'ai emportées avec moi en route pour l'Amérique… ma femme et mon précieux Blüthner».

 

Les studios Abbey Road à Londres possédaient un pianos Blüthner qui peut être entendu sur les Beatles ’Let It Be et The Long and Winding Road.

Claude Debussy
Claude Debussy
press to zoom
Franz Lizst
Franz Lizst
press to zoom
Arthur Rubinstein
Arthur Rubinstein
press to zoom
John Lennon
John Lennon
press to zoom
« Le toucher est extraordinaire et la sonorité est si belle que je dois exprimer ma totale admiration pour cet instrument. »

Claude Debussy

"Il y a un consensus unanime que tout ce qu'on peut attendre d'un piano parfait - douceur et puissance du timbre, toucher fluide et résistance à tous les climats - se trouve dans un Blüthner."

François  Liszt

"Cette  Bluthner  avait le plus beau ton de chant que j'aie jamais trouvé. Je suis devenu assez enthousiaste et j'ai décidé de jouer ma bien-aimée Barcarolle de Chopin. Le piano m'a inspiré. Je ne pense pas avoir jamais mieux joué de ma vie. Et puis le miracle s'est produit; ils me l'ont rejoué et je dois avouer que j'avais les larmes aux yeux. C'était la performance dont je rêvais et le son reproduit fidèlement  le ton doré  du piano.

- Arthur Rubinstein

« Nous avons joué sur de nombreux instruments terribles. Aujourd'hui, heureusement, nous avons le choix.  Blüthner est notre préféré”

- John Lennon

("Let It Be" a été enregistré sur un Blüthner)

BLÜTHNER SUR DE NOMBREUSES SCÈNES DE CONCERT DANS LE MONDE ENTIER

Des générations de musiciens et de chanteurs se sont consacrées au son fascinant d'un Bluthner.

Wilhelm Furtwängler, Theo Adam, Claudio Arrau, Emanuel Ax, Wilhelm Backhaus, Bela Bartók, Beaux Art Trio, Johannes Brahms, Ferruccio Busoni, Halina Czerny-Stefanska, Claude Debussy, Marlene Dietrich, Werner Egk, Carl Flesch, Kean Françaix, Bruno Leonardo Gelber, Benjamino Gigli, Jean Gilbert, Ingeborg Hallstein, Bibi Johns, Wilhelm Kempff, Franz Konvitschny, Erika Köth, Franz Lehár, Elisabeth Leonskaja, Franz Liszt, Nina Lizell, José Rodrigues Lopez, Peter Maffay, Oleg Maisenberg. Gustav Mahler, Igor Markevitch, Wayne Marshall, Yehudy Manuhin, Mario del Monaco,

Václav Neumann, Arthur Nikisch, Carl Orff, Hazy Osterwald, Josef Pembauer, Hermann Prey, Sergei Prokofiev, Sergei Rachmaninov, Max Reger, Arthur Rubinstein, Wolfgang Sauer, Fjodor Schaljapin, Dmitri Schostakovich, Peter Schreier, Carl Seemann, Peter Serkin, Hugo Steuer , Johann Strauss, Richard Tauber, Tobert Teichmüller, Les Beatles, Artur Pizarro, Peter I. Tchaïkovski, Richard Wagner, Andrew Lloyd Webber  (qui a possédé plus d'une douzaine de pianos Blüthner), et bien d'autres.

einstein.jpg

Albert Einstein avec Charlie Chaplin,

les deux propriétaires de Blüthner.

L'histoire suivante à propos d'Albert Einstein a été racontée à Charlie Chaplin par Mme Einstein: "Le Docteur est descendu dans sa robe de chambre comme d'habitude pour le petit déjeuner mais il n'a pratiquement rien touché. Je pensais que quelque chose n'allait pas, alors j'ai demandé ce qui le troublait. "Chéri", a-t-il dit, "j'ai une idée merveilleuse." Et après avoir bu son café, il est allé au piano et a commencé à jouer. De temps en temps il s'arrêtait, prenant quelques notes puis répétait: "J'ai une merveilleuse idée, une merveilleuse idée! "

J'ai dit: "Alors, pour l'amour de Dieu, dis-moi ce que c'est, ne me garde pas en haleine." Il a dit: "C'est difficile, je dois encore m'arranger." 'Elle m'a dit qu'il a continué à jouer du piano et à prendre des notes pendant environ une demi-heure, puis est monté à son bureau, lui disant qu'il ne voulait pas être dérangé, et il est resté là pendant deux semaines ... "Finalement, il est descendu de son bureau d'un air très pâle." Ça y est ", m'a-t-il dit, posant avec lassitude deux feuilles de papier sur la table. Et c'était sa théorie de relativité.' de Mon autobiographie Charles Chaplin.